andreforget

/André Forget

About André Forget

Aider les leaders à accroître leur efficacité tout en conservant un équilibre entre le travail et les autres facettes de leur vie. Qui suis-je? Plus de 30 ans d’expérience comme leader : DG d’une grande société PDG de trois compagnies dont une listée en bourse Expérience international : Amérique du Nord, Amérique Latine, Europe, Afrique Consultant auprès de grandes, moyennes et petites entreprises : Expertise en Développement Organisationnel Expertise en amélioration de la productivité 10 ans à la Faculté d’Administration, Université de Sherbrooke : En management Administrateur de Sociétés Certifié, Collège des administrateurs de sociétés, Université Laval Mes valeurs sont : La confidentialité Le respect La rigueur L’intelligence Formation comme Coach : Formé par Vistage en 2007 Coach auprès de plusieurs leaders depuis.

Les quatre grandes dimensions du Leadership et leurs interactions

Les quatre grandes dimensions du Leadership et leurs interactions L’article d’aujourd’hui se base sur les travaux de Gallup sur les forces du leadership et sur ceux de Kienbaum, une firme de consultants. Selon Gallup, les quatre principaux domaines de forces du leadership sont : l’exécution, l’influence, les relations, et la réflexion stratégique. Kienbaum utilise la vision et les habiletés stratégiques, la connaissance de soi et l’intelligence émotionnelle, le leadership inspirant et l’intelligence sociale, et l’agilité et les habiletés d’exécution. On s’entend, ça se ressemble. Nous utiliserons donc la nomenclature de Gallup. L’exécution : toute entreprise, tout projet a un but, un objectif. Tout leader est imputable pour l’atteinte du but de son équipe, de son organisation. La mode courante au chef gentil, intentionné, fleur rose est très similaire, mais plus complet, au style 1 :1 de Blake et Mouton, aussi appelé laissez-faire, ne pourra survivre. Toute organisation doit livrer la marchandise. La capacité d’un leader de planifier, d’organiser, de communiquer les objectifs, d’expliquer le contexte, de résoudre les problèmes en court de chemin, est essentiel. Le leader exécutant fait arriver les choses. C’est souvent le COO ou un DG. L’influence : le leader qui excelle en influence réussit à convaincre à l’intérieur de l’organisation et à l’extérieur. C’est le vendeur des idées de l’équipe. C’est souvent le directeur des communications ou le directeur du marketing. Il possède l’assurance et la confiance que les suiveurs aiment voir dans un leader. Il communique bien les objectifs, le contexte, les plans. Le relationniste : Le relationniste fournie la colle qui unit l’organisation. Il fournie l’empathie, l’harmonie qui permette à l’équipe de bien fonctionner. Il voit le verre à moitié plein. Grâce à lui, l’équipe est plus forte que la somme des individus qui la composent. Il assure aussi une [...]

Par | 2018-09-14T13:54:48+00:00 septembre 14th, 2018|Leader|0 commentaire

Eleanor Roosevelt : Leadership au féminin

Eleanor Roosevelt : Leadership au féminin Eleanor Roosevelt, épouse du Président Franklin Delano Roosevelt, fut non seulement la Première Dame américaine, elle fut la première active dans ce rôle. Durant la longue présidence de son mari, elle voyageait 200 jours par an pour parler aux américains et constater d’elle-même, l’impact des lois et directives de l’administration de son époux. Elle donnait des points de presse seule, aussi souvent que son mari. Elle avait sa propre chronique dans les journaux. Après la mort de son mari, Eleanor fut nommée ambassadeur aux Nations Unies par le Président Truman. Poste qui lui fut réitéré par John Kennedy. Impliquée dans les droits des femmes, ainsi que les droits humains, cette grande dame, su prendre sa place. Créer sa place serait plus exact. Il n’y avait pas de précédent pour ce qu’elle fit. Eleanor Roosevelt démontra beaucoup de leadership à son époque. Elle montra le chemin pour les Lady Bird, les Nancy Reagan et les Michele Obama qui la suivirent. Ses qualités de leaders : l’intelligence, la curiosité, la communication, la confiance en soi. Sa vision- un monde meilleur pour tous. "Hier est de l'histoire, demain est un mystère, aujourd'hui est un cadeau."  Eleanor Roosevelt

Par | 2018-08-21T10:39:29+00:00 août 21st, 2018|Leader|0 commentaire

Une qualité essentielle du leader 2020, l’aisance numérique

Une qualité essentielle du leader 2020, l’aisance numérique Un leader de quelle qu’époque que ce soit, doit pouvoir inspirer la confiance. Pour ceci, il doit connaitre à fond son domaine d’activité. En 2020, il doit aussi maitriser les outils numériques pour rester pertinent dans son domaine d’activité. La transformation numérique affecte toutes les industries. D’après L’Institut pour le Futur (IFTF) Le leader 2020 doit être capable de réunir des équipes d’humains, de robots et de ``bots`` dans un effort conjoint…Vous aurez besoin de toutes l’intelligence de vos assistants IA pour accomplir ce que jamais auparavant vous n’auriez pu réaliser. Le leader mal à l’aise avec les outils de recherche, de compilation et d’analyse numérique sera dépassé. Il faut donc être en mode continue d’apprentissage, car ce monde numérique évolue constamment. Est-ce que le bot informatique est nouveau pour vous? Il existe des robots d’indexation, tel que le Googlebot qui parcourent le web pour indexer les pages pour vous; les wikis, qui s’occupent de tâches répétitives, telles que la correction d’orthographe, etc.; des IRC en messagerie instantanée. (Source Wikipédia). Les bots prennent de l’ampleur depuis 2016 grâce à l’intelligence artificielle. SIRI et Cortina sont des bots. Demain, tout le travail sera fait par des robots et autres machines intelligentes. Demain, c’est quand? C’est maintenant…C’est bientôt. Alors il faut se préparer. Pour se préparer, il faut avoir une vision du futur et il faut appendre. Et il faut adopter la technologie, se familiariser avec les machines, dans le but de produire plus rapidement et mieux. Les milléniaux auront un avantage à ce niveau, nés et baignés dans la technologie depuis toujours. Cependant, il faut des connaissances générales et spécifiques pour savoir comment et où orienter nos têtes chercheuses. D’ailleurs, ce sera à court [...]

Par | 2018-09-14T16:14:17+00:00 juillet 30th, 2018|Leader|0 commentaire

Leadership et innovation

Leadership et innovation Par définition, les leaders mènent les gens à travers des sentiers non-battus. Donc l’innovation est une des tâches des leaders. Comment innover? Il y a mille et une façons d’innover. Cette semaine, je vous entretiendrai de différentes manières efficaces d’innover. Certainement, les coups de circuits en innovation concernent la création et le développement de nouveaux produits et services. On en reparlera cette semaine. Aujourd’hui je veux promouvoir un concept puissant qui vous fournira un avantage concurrentiel durable- le `benchmarking`. Certains diront oui, mais le benchmarking on connait. Non, je pratique le benchmarking depuis très longtemps et je peux vous garantir que très peu d’entreprises pratiquent le benchmarking comme il se doit. Le benchmarking consiste à comparer un de ses processus ou fonctions aux meilleures pratiques dans notre industrie ET à l’extérieur de notre industrie. Déjà simplement en se comparant à des entreprises en dehors de notre industrie, on peut arriver avec une innovation intéressante dans notre industrie. Mais considérer un instant, si vous développez par le benchmarking, les meilleures pratiques en R&D, et en ventes, et en production, et en logistique, en comptabilité, en finance et trésorerie. Voyez-vous à quel point vous doteriez votre entreprise d’avantages concurrentiels? L’avantage du benchmarking est qu’il est rapide et que ses résultats sont presque garantis. Quand avez-vous fait du benchmarking pour la dernière fois? L’avez-vous bien fait?

Par | 2018-07-25T09:05:19+00:00 juillet 25th, 2018|Leader|0 commentaire

Olympiques du Leadership

Olympiques du Leadership Les athlètes du monde entier et du Québec en particulier, nous font vivre de belles compétitions olympiques à tous les quatre ans. Avez-vous songé à votre placement dans une olympiade du leadership? Où vous situeriez-vous? Premièrement, seriez-vous un spectateur ou un concurrent? Êtes-vous bien entrainé pour ces olympiades? Comment mesurer votre succès? Qui seraient les juges? Entrainement : Si pour un jeu, les athlètes professionnels passent 3-8 heures par jour à l’entrainement, que faites-vous comme leader professionnel pour vous entrainer? Que lisez-vous? Quelle formation suivez-vous? Les athlètes ont des coaches, en avez-vous un? Mesures de succès : Quelles mesures utilisez-vous pour évaluer la qualité de votre leadership? Quelles sont vos mesures critiques? Avez-vous un tableau de bord personnel? Comme dans le sport, il faut mesurer non seulement les résultats, mais aussi veiller au style, à la technique, pour assurer des victoires dans l’avenir. Les juges : Qui sont vos juges?- Vos clients, vos employés, vos collègues, votre coach, vos fournisseurs, tous sont vos juges. Les consultez-vous? Souvent, quelques fois, jamais? Comme toute chose importante, le leadership se travaille. Pour s’améliorer, il faut un point de départ, une lecture précise de la qualité de votre leadership actuel. Ensuite il vous faut un plan et il faut le suivre rigoureusement. C’est toujours le temps de s’améliorer. Aujourd’hui est le premier jour du reste de votre vie professionnelle, profitez-en. On ne naît pas leader, on le devient. Le leadership, ça s’apprend.

Par | 2018-07-24T10:39:55+00:00 juillet 24th, 2018|Leader|0 commentaire

Un leader ne suit pas. Elle mène. Pour cela, il faut être vraiment présent- La conscience active (mindfulness)

Un leader ne suit pas. Elle mène. Pour cela, il faut être vraiment présent- La conscience active (mindfulness) On passe tous un fort pourcentage de notre vie en inconscience ou tout au moins en demi-conscience. Pour être plus en vie, pour être plus performant, il faut être vraiment présent, totalement conscient. Voici cinq astuces pour vous aider à stimuler votre conscience active : Briser la routine, faites des choses nouvelles pour vous. Oui, la routine à un rôle important à jouer dans nos vies, pour nous éviter d’avoir toujours à tous réinventer, mais la routine nous met aussi en semi-dormance. Donc, faites de nouvelles choses, goûter à des plats que vous ne connaissez pas, allez voir des expositions qui normalement ne vous attirent pas, marcher plutôt que prendre la voiture…Rencontrer des gens nouveaux; Chaque jour, remarquer cinq nouvelles choses! C’est l’été, ce ne sont pas les changements qui manquent. Notez ces nouvelles choses dans un journal. Vous remarquerez qu’au bout d’un certain temps, cette exercice stimulera votre créativité; Trouver de nouvelles choses- À toutes les semaines, trouvez cinq choses nouvelles, pas celles que vous remarquez, non aller à la chasse aux nouveautés; Dans les réunions, fermer votre ordi, votre téléphone, ne faites qu’écouter, que bâtir sur les idées proposées par d’autres. Non seulement votre présence active vous permettra d’en retirer plus de vos réunions, mais en plus vos collègues vous trouveront plus coopératif; Passez une journée par semaine, sans télé, sans tablette, sans journaux, sans FB. Ces outils, d’ailleurs forts utiles, on tendance à endormir notre conscience. Faites ceci pendant une semaine et remarquez le changement! Étant plus présent, plus conscient, vous deviendrez plus productif, sans plus d’effort.

Par | 2018-07-20T15:31:11+00:00 juillet 20th, 2018|Leader|0 commentaire

«Comment devenir un leader efficace», par Peter F. Drucker

«Comment devenir un leader efficace», par Peter F. Drucker Publié en 2004 et repris en 2011 par Harvard Business Review- HBR’s 10 Must Read Peter Drucker, mort en 2005 à l’âge de 96 ans, était surnommé le Pape du management. En 1999, la revue Fortune l’a reconnu comme le théoricien le plus influent en management du dernier siècle. Je résume ici son article, dans mes propres mots. Plus tard, je reviendrai sur certains concepts effleurés ici. Tout comme mon maître à penser, Elliott Jaques, Drucker préconisait que pour être un exécutif performant, il n’était pas nécessaire d’être un leader charismatique. Pour être un leader efficace, il faut utiliser huit pratiques : Demander : Qu’est-ce qui doit être fait? Demander : Ce qui est bon pour l’entreprise? Élaborer des plans d’actions; Être imputable pour la prise de décision; Être imputable pour les communications; Se concentrer sur les opportunités plutôt que sur les problèmes; Mener des réunions productives; Penser et dire «nous», au lieu de «je». Obtenir l’information requise Les réponses à «Ce qui doit être fait?» vous fourniront la matière pour prioriser vos projets. Les leaders efficaces se concentrent sur une ou deux tâches urgentes. Ils délèguent les autres. N’agonisez pas sur ce qui est bon pour les propriétaires, pour les investisseurs, pour les employés, pour la communauté. Les décisions qui sont bonnes pour l’entreprise, ultimement seront bonnes pour toutes les parties prenantes. Convertir vos connaissances (l’info) en action Élaborer des plans d’actions- Vous êtes le patron, c’est vous qui avez la vue d’ensemble, qui comprenez les enjeux complexes, la planification est une de vos tâches principales. Concevez  des plans d’actions qui spécifient les résultats attendus, les ressources requises, les obstacles prévisibles, les dates d’échéance, de révision. Assurez-vous que le plan est légal et compatible avec [...]

Par | 2018-07-19T14:14:54+00:00 juillet 19th, 2018|Leader|0 commentaire

Comment trouver plus de temps et ne pas se stresser

Comment trouver plus de temps et ne pas se stresser Je ne vous apprendrai rien que vous ne savez déjà pas, mais parfois se le faire répéter est utile. Relier vos plans mensuels, hebdomadaires et quotidiens à vos objectifs prioritaires; Ne planifier à faire que les choses importantes vis-à-vis vos objectifs et urgentes par rapport à vos échéanciers; Travailler par étape de 90 minutes et bien vous concentrer pendant cette heure et demie. Votre productivité accrue vous permettra d’en faire plus; Bien déléguer les tâches que d’autres doivent faire, car dans leur rôle : Quelle est la tâche? Ce à quoi vous vous attende vraiment. Qualité et quantité Quand elle est due? Quelles ressources vous mettez à la disposition de la personne? Et pourquoi cette tâche est importante pour vous et pour l’organisation. Entre vos périodes de 90 minutes, bouger. Oxygénez-vous. Ne laissez pas les appels entrants et les courriels vous déranger durant vos périodes de 90 minutes; Pour vos réunions, planifiez-les le plus longtemps possible à l’avance, avec ordre du jour, objectifs de la réunion, types de réunions, qui doit absolument participer; Pour les réunions convoquées par d’autres : Votre présence est-elle vraiment nécessaire? Avez-vous une contribution à faire ou pourriez-vous simplement recevoir un compte-rendu? Refusez toutes réunions pour lesquelles vous n’avez pas reçu la convocation une semaine à l'avance, même celle de votre patron. Planifier qu’un maximum de 80% de votre temps (50% pour les PDG), car vous aurez des urgences non prévues- des problèmes de clients, des problèmes de personnel.

Par | 2018-07-17T11:51:42+00:00 juillet 17th, 2018|Leader|0 commentaire

Perfectionnement du Leadership

Perfectionnement du Leadership L’ancien président américain, Dwight Eisenhower disait : Une qualité qui peut être apprise par l’étude méthodique et par la pratique, est le leadership. Cinq façons d’accroitre votre leadership : Avoir l’état d’esprit d’un leader Il faut avoir confiance en soi. Il faut voir le verre à moitié plein et non à moitié vide. Il faut oser. Il faut vouloir aider les autres à réussir. Apprendre auprès des meilleurs Quel que soit votre métier, votre profession, vos responsabilités, votre expérience, un leader se tient à la fine pointe de son art de leadership. Frottez-vous aux meilleurs! Lisez les livres les plus stimulants, les plus exigeants. Ayez un ou des coaches qui vous pousseront plus loin. Améliorer vos points faibles Pour être un bon leader, il faut savoir travailler sur ses forces et sur ses faiblesses. Un bon leader est un bon coach. Pour devenir un bon coach, pratiquez sur vous-même. Identifiez vos faiblesses, demandez à vos proches de vous dire la vérité sur vos faiblesses. Prenez conscience de ces faiblesses et agissez méthodiquement pour les améliorer. Darren Hardy, dans son livre Effet Cumulé, traite de la difficulté de changer de mauvaises habitudes et de corriger des faiblesses. Sa recette- la persistance. Bâtir sur ses forces D’après une grande enquête de Gallup, menée par Don Clifton, en France seulement 13% de la population utilisent leurs points forts à chaque jour. Pourtant, si les leaders se concentrent sur les forces de leurs collaborateurs, l’engagement de ceux-ci s’accroît de 9% à 73%. Rechercher des influences positives Laisser tomber les nouvelles (elles sont toutes mauvaises et souvent inexactes). Délaisser la compagnie de gens qui ne font que se plaindre, ils sapent votre énergie. Lisez les grands philosophes. Écoutez la belle musique- si les vaches donnent plus [...]

Par | 2018-07-16T15:56:26+00:00 juillet 16th, 2018|Leader|0 commentaire

Effet Tétris

Effet Tétris Vous connaissez sûrement ce jeu électronique des petits blocs de couleur. Une étude de joueurs fréquents de Tétris démontre que le cerveau se développe par la répétition et s’adopte à une forme de succès. Ceci s’applique à toute action répétitive. Donc pour utiliser l’effet Tétris dans votre quête du succès, voici sept règles proposées par Shawn Achor, l’auteur du livre «The Happy Secret to Better Work» : Faites au quotidien des choses qui font plaisir- à vous ou à d’autres. Les petits plaisirs ou succès établissent une attitude de bien-être; Ayez une pensée positive en tête, en tout temps. Le positivisme agira sur le cerveau en le conditionnant pour le positif; Tous les jours, faites une b.a.- une bonne action. Le sentiment de bien-être engendré par votre b.a. contribuera à conditionner votre cerveau pour des décisions et des actions qui perpétueront ce sentiment; Insufflez du positivisme dans votre environnement. Être un porte-parole du positivisme ancrera plus profondément votre orientation succès; Faites de l’exercice à tous les jours. Les endorphines générées seront appréciées par votre cerveau, qui cherchera à répliquer ce bien-être. La satisfaction de réussir à garder cette discipline aussi contribuera à votre succès; Dépenser de l’argent pour faire plaisir- à vous ou à d’autres. Ces petits plaisirs contribuent à votre attitude de succès; Utiliser vos forces au quotidien. Si vous faites valoir vos forces, vous aurez donc du succès, ce qui contribuera à bâtir votre attitude de succès; Méditez à tous les jours. Prenez le temps pour vous, pour qui vous êtes, pourquoi vous êtes. Être heureux maintenant, favorise la réussite de demain!

Par | 2018-07-14T17:39:19+00:00 juillet 14th, 2018|Leader|0 commentaire